Adèle Hugo ou la passion amoureuse

La passion amoureuse peut-elle entraîner un être dans la folie ?

Assurément, lorsqu’on connaît l’histoire qui va suivre.
Adèle Hugo, née le 24 Août 1830, est la deuxième fille et la cinquième enfant de Victor Hugo.
Cette magnifique jeune femme virtuose du piano s’éprend d’un jeune lieutenant, Albert Pinson, au cours d’un voyage en Angleterre qu’elle effectue en 1861.
Malheureusement, cette passion non partagée va entraîner Adèle à sa perte.
Elle ira jusqu’ à s’enfuir de la demeure familiale et s’embarquer pour Halifax en Nouvelle-écosse, afin de rejoindre l’objet de ses désirs. Elle n’aura de cesse dès lors de le suivre partout, au Canada et même jusqu’à la Barbade. La passion qui l’anime la consume peu à peu et son adoration pour son lieutenant vire à l’obsession, au point que la jeune femme sombre dans la démence.
Cette déchirante histoire d’amour a été portée à l’écran par Truffaut et brillamment interprétée par une Isabelle Adjani magistrale et poignante.

11 commentaires sur “Adèle Hugo ou la passion amoureuse

Ajouter un commentaire

  1. Adjani est l’interprète magistrale du basculement dans la folie, ce fil fragile qui conduit vers l’autodestruction ou celle de l’autre. L’été meurtrier reste l’un de mes souvenirs marquants de cinéma.

    J'aime

      1. C’est certain ! Mais je crois que les acteurs sont souvent un peu déséquilibrés et ils ont besoin d’exorciser leurs démons à travers leurs personnages.
        D’ailleurs, si Isabelle Adjani excelle dans de tels rôles, ce qu’elle est profondément tourmentée dans la vie

        J'aime

  2. une histoire magnifique et poignante décrite avec brio dans ton résumé ! par contre sombre-t-elle vraiment dans la démence ? n’est-elle pas plutôt démente dès le début ? une personne normale ne parviendrait-elle pas à arrêter avant qu’il ne soit trop tard ? virerait-elle à l’obsession comme ça ?
    je te laisse répondre avec toute la sensibilité féminine dont tu pourras faire preuve…

    J'aime

    1. Oui, elle était déjà fragile psychologiquement et a fini ses jours à l’hôpital de Suresnes. Il semblerait qu’elle ait fait une dépression lors de l’exil forcé avec sa famille à Guernesey. C’est ce qui est important à soulever sans doute. Ce qu’elle prenait de l’amour n’était peut-être en réalité qu’une tentative désespérée de réparer quelque chose de cassé en elle ? Quelque chose qui dépassait la relation passionnée dont le colonel faisait l’objet et dont il n’était sans doute pas le réel enjeu ? Que poursuivait-elle réellement en pourchassant ce jeune homme ?
      C’est sûrement la question qu’il faut se poser dans toute relation amoureuse…

      J'aime

  3. Bonjour, j’ai regardé ce film cette semaine pour un compte-rendu critique que je dois faire sur celui-ci, et je dois répondre aux enjeux que ce film soulève? Mais je ne comprend pas vraiment ce que cela veut dire ?
    Bonne soirée. Romy.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :