Message oublié

vieil arbre image

Image Le Tribunal Du Net.fr

La lumière bruissait dans le regard couchant d’un arbre refeuillé. J’écoutais le cœur de sa sève écouler les minutes vagues au pied de mes espérances. Il me chantait les heures où les hommes savaient parler aux arbres, les entourer d’amour et leur conter des vers. Ils soufflaient dans leurs branches tous les secrets du monde et à leur tour, d’autres hommes venus d’un autre temps recueillaient ces confidences à l’ombrage de leurs murmures, les muant en légendes, tatouant dans l’écorce de ces géants d’émeraude, les rêves écorchés de leurs ancêtres.

Lorsqu’un jour, je le vis tout noueux de n’être plus visité, agonisant ses chairs dans des cris torsadés, une larme me vint, chaude et salée au coin de ma douleur. J’en cueillais les lambeaux, les glissaient dans l’herbier de mes souvenirs. Je les conservais telles de saintes reliques, y revenant parfois sans comprendre toutefois ce qu’ils faisaient là. Ils s’étaient asséchés, leur message oublié dans un vieux tiroir. Je n’entendais plus leur chant, à peine un craquement. Et quand je l’ai rouvert, quelques années plus tard, sur le lit de mon dernier soupir, j’en déchiffrais tardivement le sens. Il était écrit :

N’oublie pas de vivre !

Nadia Bourgeois

27 commentaires sur “Message oublié

Ajouter un commentaire

    1. Merci beaucoup Bizak, cela me touche beaucoup. Je pense que tout le monde sait spontanément parler aux arbres 🙂 Merci à toi pour ta visite et ton retour ! Bon week-end ! 🙂

      J'aime

  1. Un arbre qu’on devine entamé par les coups de hache et les cicatrices de la scie, un vieil arbre multicentenaire qui porte la vieillesse sur ses traits, mais la jeunesse dans son cœur !
    Un vieil arbre tordu, outragé, mais toujours debout au milieu d’autres arbres, un arbre qui rayonne dans toutes les directions et qu’aucun homme n’aura impitoyablement abattu !

    Superbe allégorie, Nadia, que cette idée de rendre visibles des forces que tout le monde ne perçoit pas. Pour ma part, j’ai la vision d’un acacia, vénéré en tant qu’essence imputrescible depuis les plus anciennes civilisations, acacia éternel espoir de la survivance des âmes, de l’indestructibilité de la vie.

    Amicales pensées.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci beaucoup Yannucoj ! Je suis très touchée et tu viens de faire une description de cet arbre tellement justement et avec une telle force que j’en suis émue. Puisse cet arbre toujours t’accompagner. Bon week-end et à bientôt ! 🙂
      Amicalement, Nadia

      Aimé par 1 personne

  2. Dois-je me dire que derrière ce texte « orné de sentiments, » fortifié d’une expérience tel « un vieux chêne de campagne, » qu’il y a un peu de toi en « cela » ?
    Quelle sensualité poétique en tes vers !
    Belle soirée à toi.
    Tony

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :