L’UNIVERS

Lorsque j’étais enfant, il y avait les livres, Les quatre filles du docteur March, Au théâtre ce soir et puis il y avait ma grand-mère.

Ma grand-mère, qui était toujours assise, me contait des histoires à dormir debout. C’est un comble que je me suis juré d’imiter un jour. Pourquoi ne pas marcher sur la queue d’une comète, se lancer dans un élevage d’ampoules pour en traire la lumière, faire rougir la lune puis la faire porter pâle. Tirer le diable par les yeux, sauter entre les pointillés pour se faire une ligne ? C’est un peu singulier, mais c’est mon univers. Il oscille entre le réel et l’imaginaire.

Attirée par les mystères des origines et de la création, j’aime bousculer le rationnel et interroger la part d’ombre et de folie qui sommeille en chacun de nous.

Interroger la forme, prendre l’absurde au sérieux parce que l’absurde à mes yeux, c’est la créativité qui prend un pseudo, une réalité non encore admise.

J’écris pour ne pas sombrer dans la raison, pour partager avec ceux qui croient profondément en l’humain, un peu d’humanité afin d’assumer pleinement les ratures et les tâtonnements, les erreurs et les transformations car elles font partie de nous et nous aident à grandir.

Mon sac à main abonde de petits carnets sur lesquels je griffonne toutes les idées d’histoires qui me passent par la tête. Souvent drôles, décalées, mais jamais démunies de fond sérieux, elles ont pour vocation de partager une certaine idée de l’humanité.

Se créer, se jouer, s’expérimenter, s’écrire, accueillir qui l’on est sans peur du jugement, est le voyage que je vous propose de faire avec moi.  Je vous souhaite une bonne visite !

oscar wilde citation

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :